Les meilleurs remèdes de grand-mère contre le mal des transports

25. juillet 2017 - Opération Marhaba (OPE)/Opération Marhaba (OPE)

Effectuer un long trajet en voiture ou emmener un proche qui souffre du mal des transports peut s'avérer particulièrement pénible. De son nom scientifique, la cinétose se manifeste quand notre vision, ouïe et perception cérébrale se déconnectent les unes des autres et que notre corps ne comprend pas que nous sommes à la fois arrêtés et en mouvement. Comment réduire le mal des transports sans prendre de traitement ? Suivez ces quelques conseils : 

· La position dans le véhicule : Le conducteur n'aura jamais le mal des transports. Par conséquent, si vous prenez la voiture et que vous pouvez la conduire, c'est le meilleur moyen de ne pas être malade. Si c'est impossible, le mieux est de s'assoir sur le siège le plus stable (en voiture, c'est généralement le siège du passager avant), et toujours dans le sens de la marche. 

· La vue : il faut toujours regarder devant soi, fixer l'horizon et éviter de bouger la tête. Si des enfants voyagent à l'arrière et nécessitent votre attention, surveillez-les avec le rétroviseur. La lecture est l'ennemi numéro 1 des personnes atteintes du mal des transports et cela concerne aussi le portable : mieux vaut le ranger pour éviter toute tentation. 

· La température : le froid aide à contrer le mal des transports, par conséquent l'air conditionné vous sera d'une grande aide. Si vous n'avez pas accès à l'air conditionné, vous pouvez toujours baisser la fenêtre pour respirer un peu d'air frais ou rester sur le pont si vous êtes en mer. Ne vous couvrez pas trop. 

· La pause : en particulier si le voyage est long, il est plus que recommandé de faire des pauses régulièrement. Dormir pendant le trajet est un remède efficace contre le mal des transports. 

· L'attitude : ne pensez pas au mal des transports et essayez de vous détendre et de vous distraire en parlant avec vos compagnons de route, écoutez de la musique, jouez, etc. Pour les enfants, mettez-leur un film, c'est infaillible. 

· Manger et boire : il ne faut pas voyager avec le ventre vide mais mieux vaut manger léger avant le départ (ou durant les pauses) et boire en petite quantité. En toute logique, si vous souffrez du mal des transports, il ne vaut mieux pas avoir le ventre plein. Évidemment, ne fumez pas et ne consommez pas d'alcool. 

· Un remède naturel : selon l'Agence européenne des médicaments la racine de gingembre est incroyable contre le mal des transports, puisqu'elle aide à prévenir la nausée. Il existe aussi des herbes très bénéfiques pour atténuer le mal des transports : camomille, romarin, basilic, menthe, clou de girofle, etc. Prendre une infusion à base de l'une d'entre elle ne peut que vous aider.

New comment

0 comments