Merzouga, la ciudad de las dunas

Merzouga est appelée la perle du désert du Maroc. Très populaire entre les touristes du monde entier, c'est la destination touristique la plus importante du Sahara marocain.

Cette petite ville, située près du complexe de dunes appelé Erg Chebbi, est située au sud du Maroc dans la vallée de la rivière Ziz, à 50 km d'Erfoud et à 130 km d'Er-Rachidia.

 

Arriver à Merzouga

Pour arriver à Merzouga de Marrakech, vous devez traverser les montagnes de l'Atlas en direction de Ouarzazate, et de là, aller en direction d'Erfoud et Rissani. Les routes sont assez pittoresques, vous passerez dans des zones désertiques où vous ne croiserez rien pendant des kilomètres.

De Fès, il faut prendre en direction d'Erfoud et le trajet dure presque une journée.

Une fois arrivé à Rissani, il faut prendre en direction du sud-est, Merzouga se trouve à environ 40 kilomètres. Cette route est asphaltée, mais dans la ville vous pouvez rencontrer des chemins qui ne le sont pas.

 

Les Dunes

Les Dunes de Merzouga, de 20 kilomètres de long et de 5 kilomètres de large, sont les plus importantes du Maroc. Certaines d'entre elles dépassent les 100 mètres de hauteur et leur sable de couleur orangée provient du Sahara. Autour des dunes se trouve une palmeraie verte, une oasis unique et impressionnante qui ressort parmi cet orange si intense.

Lors de la saison des pluies, de février à mars, des lagunes se forment, comme par exemple celle de Daya Tamda, où abondent les oiseaux, principalement l'exotique flamand rose. Pour cette raison, Merzouga est aussi un endroit touristique pour les amateurs de faune puisque, en plus des oiseaux de la lagune, il est possible d'admirer dans les environs la riche faune du désert : des reptiles, comme des lézards et des vipères, et des mammifères comme des renards, des souris ou des gerboises.

Les eaux abondantes des époques de pluie favorisent aussi les cultures. La région est connue pour sa production de fruits précoces comme les pastèques ou les melons qui s'exportent dans le reste du pays ainsi qu'en Europe.

Le printemps et l'automne sont les meilleures époques pour visiter Merzouga car, en été, la chaleur est asphyxiante et, en hiver, le froid est très intense la nuit.

 

Que voir à Merzouga ?

Merzouga est une des villes touristiques les plus visitées du Maroc, surtout pour le tourisme d'aventure et pour cette raison, elle dispose d'une large offre d'hôtels, d'auberges et de riads de qualité, du style des kasbahs, construits en pisé, décorés selon le style marocain saharien et dotés de la climatisation. Ce sont comme de magnifiques oasis au milieu d'autant d'aridité. Ils disposent de beaux jardins équipés de piscines et sont l'endroit idéal pour déconnecter du reste du monde et se rafraîchir.

Ces hôtels sont complétés par les camps fixes situés dans les petites oasis qui offrent des logements en tentes pour dormir en plein désert. L'expérience est généralement égayée de bons dîners, de danses et de musique berbère. Certains camps sont également équipés de connexion Wi-Fi gratuite.

Généralement, les voyageurs se rendent dans ces camps en chameau. Une des activités les plus intéressantes est de monter sur les dunes au lever ou au coucher du soleil pour profiter des vues. La nuit, voir le ciel rempli d'étoiles est également tout un spectacle.

Merzouga est un endroit très bien organisé où abondent les entreprises offrant des excursions en 4X4, à chameau, à cheval, en quads, etc.

Citons la grande quantité de fossiles présents dans la région, une attraction supplémentaire à ajouter.

Et chaque année, le festival de Merzouga est célébré au pied de l’Erg Chebbi pour mettre en évidence la richesse naturelle de la région. Des artistes locaux et internationaux s'y rendent et ainsi une combinaison de la culture occidentale et de la culture ancestrale saharienne est créée.

 

Routes du désert

Vers l'est, à 10 kilomètres environ, se trouvent les mines de plomb et de zinc, de Mfis, et à 6 kilomètres au sud, se dresse le village de Khemliya qui est habité par d'anciens esclaves originaires d'Afrique subsaharienne qui pratiquent le célèbre folklore Gnawa.

Les mines de Kohl et les camps de travail des Français dans le Sahara peuvent également être visités. Les mines de Kohl ont été exploitées par les Français jusqu'à ce qu'elles cessent d'être rentables. Elles sont célèbres car le Kohl est utilisé par les femmes arabes pour se maquiller les yeux.

Au sud se trouvent l'oasis et le village de Taouz, une zone riche en minéraux et en peintures rupestres.

Sur ces routes, vous rencontrerez les derniers peuples nomades qui vivent au milieu du désert à la recherche des zones les propices pour faire paître leurs bétails.